Le français au travail : passe-droit pour 60 entreprises

Bombardier Aéronautique n’est pas la seule à disposer d’un statut spécial permettant à ses employés de travailler en anglais. Une soixantaine d’entreprises au Québec ont obtenu le même type d’entente. Ces entreprises ont obtenu une dispense de se conformer à l’ensemble des dispositions de la loi 101 entre 2006 et 2011. Plusieurs sont actuellement en négociations avec l’Office québécois de la langue française (OQLF), qui régit ces ententes.

Voir l’article :